Carnet de bord : Stage Impro 1

Déborah, Embarquée. opyju

Stage du 15/16 Novembre.

Retrouver l’enfance.

Spontanéité.

Un cadre, un canevas, un espace.

Jouer sans savoir ce qui va se passer.

Où on est ?

Qui on est ?

Ce qui se passe ?

Ce qu’on va faire ?

L’improvisation comme écriture collective (Yto).

Créer le personnage à partir des sensations.

Dans l’improvisation le personnage se dessine.

Créer l’enjeu. J’accuse et j’argumente.

Ma mémoire, sorte de faille insondable dans laquelle s’enlise l’instant des mots etdes intentions, laisser perdre.Ne pas chercher à refaire, garder la justesse de l’éphémère.Confiance dans l’instant, lâcher prise, se laisser « embarquer », se laissersurprendre par « l’autre » par soi et par les « autres » (les personnages qu’onincarne).kidnapper le partenaire de jeu et se laisser kidnapper.

Improviser.

Raconter une histoire à plusieurs.Personnage, lieu, rencontre, retournement de situation.

Apprendre à mentir, double, triple…Avancer, rebondir, conclure.

C’est toujours ! La première et la dernière !

Elément perturbateur.

Laisser l’ouverture dans la proposition.

Garder son fil conducteur (le mien : le funambule).Je me balade sur un fil… Tout de dessus de la grande ville…

Repérer, respecter, définir, préciser les espaces imaginaires proposés.Précision du geste et dans l’espace dessiné.Sentir le poids des tartes sur le sol, dessiner mes contours, m’endormir sur mon carnet…

Je retiens les éclats de rire, ça me rend heureuse.

Où vont les mots qui ne sortent pas ????????????

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s